Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dormir, c'est vivre aussi...Durant notre sommeil, notre cerveau reste actif, il enregistre et mémorise l'apprentissage de la journée.
Dormir aide à grandir et permet au corps de récupérer de sa fatigue physique.
Le sommeil est caractérisé par des cycles (1h30 chez l'adulte, un peu moins chez l'enfant).
Chaque cycle est composé de 5 stades:
-signes annonciateurs (baillement, baisse température du corps)
-endormissement (20-40 min)
-sommeil réparateur
-sommeil profond
-sommeil paradoxal où le corps a une activité,et où le rythme cardiaque s'accélère (15 min). C'est un temps de récupération physique.
  Un enfant de 5 ans a besoin environ de 6 cycles par nuit.
Après chaque cycles, le jeune enfant peut se réveiller et se rendormir seul, voire pleurer.
Ce sont des micros-éveils physiologiques.
Si vous intervenez pour l'aider à se rendormir à chaque fois l'enfant aura besoin de vous systématiquement.

Un nourrisson à besoin en théorie de 16 à 17 h de sommeil.
A 10 ans, l'enfant a encore besoin de 10 h.
A savoir que plus votre journée d'activité est longue et plus le besoin de sommeil sera long.

La sieste chez le jeune enfant qui en a besoin peut être réparatrice et bénéfique à condition qu'elle ne soit pas trop tardive (juste après le repas de midi) et pas trop longue ce qui peut retarder l'endormissement du soir...
Quand l'enfant a besoin de sommeil, il faut respecter ce besoin car un manque de sommeil peut influencer sur son comportement et son humeur...


Le sommeil ça se prépare. Les conditions idéales d'un bon endormissement sont :
- avoir un lit à soi, voire une chambre personnelle lorsque c'est possible. Sinon il est important d'aménager un coin personnel à chacun avec leurs propres affaires.
- aéré 15 min par jour de préférence le soir en ville où les particules de pollution y sont moins nombreuses.
- avoir une bonne higyène
-  dormir avec des vêtements légers et amples voire nu
- avoir une alimentation légère, privilégier les produits laitiers (biberon de lait tiède même sucré avec du miel, apaise)
- avoir des activités physiques dans la journée jusque 17 h prédisposent au sommeil.

Les rituels du coucher chez l'enfant sont importants. Mais il n'est pas nécessaire de l'accompagner jusqu'à son endormissement.
La régularité des heures du coucher et du lever est primordiale pour l'équilibre de l'enfant.

Chaque personne étant très différente face au sommeil , et ayant  un capital sommeil variable, l'idéal serait de s'adapter au rythme de chacun tout en tenant compte du rythme de vie de la famille et des contraintes de vie actuelles.

Challenge pas évident à mettre en place, mais  pour le bon équilibre psychique et physiologique de l'enfant des efforts doivent être faits sans contexte.

Ps : Ceci est un résumé très bref d'une réunion à laquelle j'ai assisté Mardi 24 mars 2009, organisé par le relais des assistantes maternelles du canton de Genlis ainsi que le CODES.
Ce fût très enrichissant.


Le sujet est tellement vaste que je vous ai mis uniquement les grandes lignes.
Surtout ,ce texte reste personnel, avec mes propres mots, et ressentis, il n'a rien de scientifique. Il n'est surtout pas exhaustif.
 Cependant cela permet de soulever une réflexion et un questionnement personnels sur notre propre comportement face au sommeil ....

Commenter cet article